Comment combiner vos pages de contenu, pour grimper vos mots-clés principaux

Partagez cette formation à vos contacts !

Facebook
Twitter
LinkedIn

Le concept du silo, et celui de cocon sémantique

La structure d’un site Internet influence 2 facteurs majeurs : la conversion des visiteurs en prospects et le référencement web naturel, responsable de vous exposer au plus grand nombre d’internautes Google possible.

Une organisation en silo, ou “cocon sémantique” vous permettra d’imposer votre autorité sur un sujet, afin d’être mis de l’avant par Google, de par votre nature d’expert. 

En lisant cet article, vous aurez la méthodologie pour organiser votre contenu et favoriser vos mots-clés principaux.

Qu’est-ce qu’un silo ?

Un silo est une méthode de classification des pages parentes (mère-fille) qui isole une famille de concepts découlant d’une même source. Or, le silo est l’exploitation de cette arborescence naturelle pour obtenir une reconnaissance d’expertise par Google.

Les 3 principes à retenir pour un silo sont :

  1. La relation parente entre les pages : les sujets seront explorés en profondeur, mais classés pour être liés à une page ressource englobant les concepts.
  2. Les liens (internes et sortants) : il faudra lier les pages entre elles en suivant une procédure qui optimise la pertinence du sujet, ainsi que le partage du jus SEO.
  3. La qualité du contenu : les articles doivent être conçus en fonction des normes de qualité les plus élevées, tout en évitant le piège de la cannibalisation.

Grâce au silo, vos contenus convaincront vos visiteurs et Google, que vous êtes meneur dans votre secteur d’activité.

Qu’est-ce qu’un cocon sémantique ?

Développé à partir du silo, le cocon sémantique est un approfondissement du silo pour élargir votre autorité sur un sujet. En plus des 3 principes du silo, il inclut 2 étapes en amont du processus de production : 

  1. La création de personas : comprendre vos différents profils de clients potentiels, afin d’explorer les possibilités de mots-clés.
  2. Une recherche de mots-clés de la longue traîne : trouver tout ce qui peut être recherché par vos personas.

Le cocon sémantique augmente davantage votre autorité, car sa conception sous-entends une réflexion de tous les sujets inimaginables de votre thématique.

Comment faire un silo pour votre SEO ?

Un silo repose sur votre offre de service/inventaires de produits.

Les étapes pour concevoir un silo sont :

  1. Faire un audit SEO ;
  2. Organiser l’architecture des pages ;
  3. Produire la rédaction de contenu SEO.

Chaque étape est exposée dans les sections ci-dessous.

L'influence du silo sur l'audit de mots-clés ?

J’ai abondamment décrit cette étape dans un article consacré à l’audit SEO. Cependant, nous allons revoir certaines étapes d’un point de vu silo, et ainsi nous assurer de votre bonne compréhension.

Les 2 notions importantes à connaître sont :

Comment choisir vos mots-clés pour un silo ?

Avec votre liste de mots-clés potentiels, vous aurez à faire un tri. Celui-ci est fait en fonction du nombre de recherches mensuelles, de l’intention de recherche, ainsi que de la difficulté potentielle à obtenir les 3 premières places.

Évidemment, votre liste devra tenir compte de ce que vous offrez. Une fois vos offres établies, vous choisirez les mots-clés ayant le meilleur potentiel, puis noterez ceux qui peuvent servir de sous-catégorie.

Par exemple :

Ainsi, vous aurez votre structure de départ, aussi appelée silo physique.

Qu’est-ce que la cannibalisation SEO ?

Au moment de créer votre silo physique, vous pourriez être tenté d’élargir votre nombre de pages, afin d’élargir vos possibilités de sortir dans Google pour des termes complémentaires.

Les 3 termes encerclés en rouge sont des exemples réels que vous pouvez trouver grâce à des outils de recherche de mots-clés :

Bien que chacun de ces termes (référencement naturel, référencement SEO, référencement naturel SEO) puissent grimper pour eux-mêmes dans les résultats de recherche, il reste que vos pages seront sélectionnées par Google en fonction de leur capacité à répondre au besoin sous-jacent la recherche de l’internaute.

Ainsi, créer un page pour chaque terme risque de confondre Google et de vous mettre dans une position de cannibalisation. Pour que vous compreniez bien, voici une image provenant de l’analyse que j’ai produite pour un client qui ne parvenait pas à sortir pour ses mots-clés :

Ce graphique issu d’Ahrefs montre les différentes URL qui s’entretuaient pour obtenir la 1re page dans Google. Les pointes montent vers les rangs 1-10, mais redescendent sous la pression des autres pages qui rivalisent pour l'attention.

Conclusion pour ce qui a trait à l'audit

Si vous visez à créer votre site en silo pour performer grâce à votre contenu, vous devrez :

  • Explorer l’ensemble des personas et mots-clés existants dans votre thématique ;
  • Prendre en compte les risques de cannibalisation pour trier vos mots-clés par famille d’intention ;
  • Surveiller vos rangs et pages pour calibrer la cannibalisation vécue, et ainsi trouver votre équilibre pratique.
  • Intégrer votre nom de ville dans votre planification, et ce, afin de favoriser votre référencement local.

Comment organiser vos pages pour du SEO ?

Une fois vos mots-clés choisis, il vous faut monter votre document Excel d’architecture de site. Ce document énumèrera :

  1. Les meta données ;
  2. Les relations parents-enfants, et les URLs (silo physique) ;
  3. Les liens internes (silo virtuel).

Sans aller dans la théorie extensive, j’expliquerai ci-dessous comment ces 3 éléments sont utilisés spécifiquement pour créer un silo/cocon.

1. Les meta données

Chaque page doit avoir un meta titre et une meta description. Le meta titre a un impact important sur l’évaluation de Google, par rapport à la pertinence du sujet pour la recherche de l’internaute. Vous voudrez donc :

  • Y mettre un ou plusieurs mots-clés.
  • Créer une phrase qui pousse l’internaute à cliquer.

Pour certains d’entre vous, ce n’est rien de nouveau, mais c’est important pour la suite. En effet, les meta titre influence votre H1 et votre URL. Ces 3 éléments forment un cocktail thématique qui, s’il est trop similaire entre certaines pages, provoquera l’état de cannibalisation.

2. Les relations parents-enfants, et les URLs (silo physique)

Chaque page doit être dans l’optique d’architecture silo. Reprennons l’exemple du début :

Lorsque vous créerez votre silo, il faudra configurer votre site sous forme de catégorie parentes, et de catégories enfants. Je spécifie que les catégories ne sont pas de simple “dossier” ou bouton de menu, mais des pages pilliers qui servent de répertoire central à sa famille de concepts. Si nous utilisons l’arborescence ci-dessus, voici quelques exemples d’URLs :

  • domaine.com/marketing-web/reseaux-sociaux/facebook/articles1
  • domaine.com/marketing-web/reseaux-sociaux/instagram/article2
  • domaine.com/marketing-web/référencement/ (dans le cas de la page de catégorie)

Cette relation parent-enfant sera présente dans votre menu et visible dans vos URLs. Du coup, vous aurez ce qu’on appelle un silo physique.

3. Les liens internes (silo virtuel)

Après la rédaction de vos textes, vous aurez à lier ceux-ci entre eux. Or, il existe plusieurs méthodes pour y parvenir, en fonction des thématiques et des résultats voulus. Ici, nous allons faire simple, car le but est que vous compreniez le principe du transfert de jus SEO.

Comme exposé dans mon article sur la création de liens, chaque page possède une valeur SEO qui repose sur son profil de liens entrants et la qualité de son contenu. Or, si cette page donne un lien dofollow vers une autre page, elle transfert un partie de son pointage SEO, aussi appelé Pagerank (PR).

Lors de la création de vos pages, vous devrez envoyer un lien de la page parente, vers ses pages enfants. De même, vos pages enfants devront envoyer un lien vers la page parente.

Ainsi, le succès de la page de catégories renforcera les pages enfants et vice versa.

Produire des articles optimisés pour le référencement naturel

Vous voulez ma méthode pour produire de la rédaction de contenu SEO de qualité ? Cliquez sur le lien précédent et vous serez servi 😉

Dans la perspective d’une rédaction pour un silo, les changements tourneront autour du maillage interne et externe : créer des liens sortants et internes qui renforcent la crédibilité thématique de votre texte pour les robots de Google.

Pour les liens internes, la section précédente expose déjà la structure parent-enfant. Cependant, les liens sortants ont une autre logique.

Inclure des liens sortants est-il bénéfique pour un texte ?

Au-delà du fait que les liens apportent de la valeur aux visiteurs, ils provoquent une crainte équivalente aux propriétaires de site, car ils apportent un risque de faire sortir l’internaute avant d’être converti.

La réalité des silos tourne autour de votre thématique, dont l’existence sous-entend que vous êtes un expert.

Or, un expert a des références bibliographiques, majoritairement accessibles sur le web. Si les liens entrants sont un vote qui vous donne du jus SEO, le contraire est aussi vrai. Pour cette raison, certains rédacteurs craignent de laisser fuiter leur jus SEO.

Google n’est pas imbécile. C’est une AI dont les algorithmes cherchent à établir des relations causales objectives, afin d’améliorer les résultats de recherche. Si vous référez des sites super pertinents à votre sujet, vous renforcez votre thématique de silo, et favorisez des résultats positifs globaux.

Partagez cette formation à vos contacts !

Facebook
Twitter
LinkedIn